EU : le vote des francais bafoué!

Publié le par Section de Cannes

LA DEMOCRATIE BAFOUEE....


PARIS (d’après dépèche AFP du 15/01/2008)
- L'Assemblée Nationale a
rejeté mardi la voie du référendum pour la ratification du traité de Lisbonne, en repoussant une proposition de loi constitutionnelle PCF visant à consulter directement le peuple sur ce traité simplifié après le NON  des français du 29 mai 2005.
Le texte, examiné mardi à l'Assemblée dans le cadre d'une séance réservée au groupe communiste, a été rejeté par 176 voix (UMP) contre 140 (PCF, PS, Verts, PRG).Selon l'analyse du scrutin, trois députés PS(Tony Dreyfus, Alain Rodet et Manuel Valls) ont voté avec l'UMP, tandis que trois non-inscrits (Abdoulatifou Aly, Nicolas Dupont-Aignan et François-Xavier Villain) ont voté pour le texte. Le Nouveau Centre n'a pas pris part au vote.
L'examen de la proposition PCF précède de quelques heures celui du projet de loi de modification de la Constitution, nécessaire à la ratification par le Parlement du traité. Il a servi de répétition générale au débat qui sera introduit dans l'après-midi par François Fillon.
L'article unique du texte, qui n'a pas fait l'objet d'examen, stipulait que "lorsque le référendum a conclu au rejet d'un projet de loi, tout nouveau projet de loi contenant des dispositions analogues ou autorisant la ratification d'un traité contenant des dispositions similaires à cellesdu traité ayant fait l'objet de la consultation, doit être soumis au référendum". "C'est un véritable déni de démocratie. Le président de la République a annoncé qu'il ne soumettrait pas le nouveau traité au référendum, craignant sans doute une réponse similaire à celle donnée en mai 2005", a affirmé Patrick Braouezec (PCF).
Pour le député de Seine-Saint-Denis, le Traité constitutionnel, rejeté par 54,67% des Français, et celui signé le 13 décembre à Lisbonne ont un contenu "pratiquement semblable". "Au total, la quasi-totalité des dispositions se retrouvent, dans un ordre différent", a-t-il fait valoir, citant notamment "une présidence stable et l'élargissement des pouvoirs de la Commission européenne".




Les prochaines élections, municipales et cantonales seront aussi un test politique pour le gouvernement. Les candidats, Brochand, Tabarot, Leroy et consord, font partis de cette majorité UMP qui bafoue la Démocratie!

Faites respecter la Démocratie en votant pour les candidats de la vraie gauche antilibérale, et plus particuièrement pour la liste conduite par Claude Meyffret, soutenue par le PCF et la LCR....



Publié dans cannespcf

Commenter cet article