Témoignage d'une cannoise....

Publié le par Section de Cannes


Dans le préambule de notre Constitution il est écrit :" La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale" pourtant les inégalités n'ont jamais été si grandes.

 

Qui aujourd’hui peut boucler ses fins de mois sans inquiétude ? Une fois difficilement réglés le loyer, les charges, l’eau, l’électricité, que reste t’il ? Rien ou presque si l’on est un chômeur, un petit retraité ou un Rmiste, une famille nombreuse ou une femme seule avec ou sans enfants. Cette population, cette France « d’en bas », à laquelle le Président, à peine rentré de ses congés égyptiens, répond avec mépris : « Augmenter votre pouvoir d’achat ? Je ne peux pas remplir des caisses vides ! ». Il n’a plus comme option que la gestion de la misère et de la peur.

 

Que faire lorsque votre salaire ne vous permet pas de louer un appartement dans le domaine privé ? Que faire lorsque la réponse des organismes d'HLM est invariablement négative parce que le nombre de logements sociaux par commune dans notre département est loin de satisfaire aux 20% exigés par la loi ! Les listes d’attente sont infinies et je vois sans arrêt, dans mon activité militante, des familles, mal logées en HLM qui attendent sans conviction un appartement plus grand, livrées à la promiscuité d’une atmosphère confinée qui entretient les maladies de leurs enfants en bas âge…

 

Que propose le gouvernement, à part une mortelle attente ?

 

L’ultralibéralisme triomphant, écrase « la France d’en bas ». La question de laisser le champ libre à la barbarie économique est posée. Le défi est lancé c'est à nous tous d'y répondre. 

 
  Anne Euzenot, candidate sur la liste "CANNES A GAUCHE".

Commenter cet article