Chantier Naval....suite

Publié le par Section de Cannes


 
CHANTIER  NAVAL  de l’ile Sainte Marguerite.   
  

 

    Le 27 octobre se déroulera à Aix-en-Provence le procès en appel concernant la société du chantier. Rappelons que le tribunal de Grasse l'avait, le 21 décembre 2007, condamnée à la fermeture, alors même que l'avocat de l'entreprise  avait démontré que l'agent pollueur incriminé, le TBT, interdit depuis 1992, n'avait pu être utilisé par l'actuel chantier.

                 Entre-temps, le professeur THOMASSIN, chargé de recherches au CNRS, vient, à la demande du chantier, de réaliser une expertise dans le but de rechercher l'origine de la pollution et la délimitation éventuelle de la zone contaminée… Ceci pour préparer, après autorisations, de futurs travaux de dépollution.

                  Indépendamment du procès, la Commune de Cannes va recevoir des mains de l'Etat la concession  du terrain. Dès février-mars,  elle lancera un appel d'offres auquel pourra, quoiqu'il arrive, répondre la direction du chantier.           

   Et si la commune retient, comme on peut le  penser,   l’obligation  de   certification ISO 14000, l'entreprise actuelle a une longueur d'avance sur ses concurrents éventuels.

               Les dirigeants et les employés du chantier ont quelques bonnes raisons d'être confiants en l'avenir : 
         - de 6 techniciens en 2005, l’entreprise est passée à 18 et compte sur trois embauches supplémentaires d'ici à la fin de l'année, 
         -  le carnet de commandes pour 2009 est pratiquement bouclé et comporte la construction d'un bateau de 24 mètres ;

                                     -  dans la perspective d'un jugement favorable, il est aussi prévu l'installation d'une unité mobile de recyclage des eaux de lavage qui seront réutilisées après décantation et filtrage. Le  complément sera assuré par la récupération des eaux de pluie.

Publié dans cannespcf

Commenter cet article