Conducteurs TER : 1 ère victoire pour les grévistes!

Publié le par Section de Cannes

GREVE DES CONDUCTEURS DE TER 1er round : victoire des grévistes ! 

La direction de la SNCF, qui avait assigné en référé pour exercice abusif du droit de grève des conducteurs de TER niçois, a été déboutée mercredi, alors que la reprise des négociations devient pressante, à presque deux mois de conflit. 

La SNCF demandait au juge de reconnaître que le mouvement de grève, entamé le 9 décembre pour réclamer davantage de personnel face à la mise en place du cadencement, revêtait un caractère abusif depuis le 5 janvier et plaidait pour que la justice ordonne la cessation immédiate de la grève.

"Statuant en référé (...), nous déboutons la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) de ses demandes", précise le président de la chambre des référés du tribunal de grande instance de Marseille, dans son jugement dont l'AFP a obtenu copie.

Le jugement rappelle qu'il y aurait eu matière à donner suite au référé "soit pour prévenir un dommage imminent, soit pour faire cesser un trouble manifestement illicite", suggérant que ce n'est pas le cas avec la grève des cheminots niçois.

Les grévistes assignés -trois syndicats, CGT, CFDT et Fgaac, ainsi que 13 conducteurs de TER de Nice- ont aussi obtenu la somme de 5.000 euros au titre des frais de justice.

"Cette décision nous rassure car au-delà de notre cas, c'était la défense du droit de grève qui se jouait devant le tribunal", a estimé Hervé Godbillot, délégué du personnel CGT des conducteurs de Nice.

L'entreprise ferroviaire reprochait également aux cheminots qui ne font pas grève de manière continue d'avoir imaginé "une solution astucieuse" pour désorganiser le service, avait indiqué l'avocate de la SNCF Régine Scapel-Grail dénonçant une "dérive pénalisant les usagers".

Les conducteurs grévistes observent en effet une sorte de grève tournante, alternant "temps forts" et "temps faibles" de mobilisation. Les grévistes sont en général majoritaires les lundi et vendredi mais peu nombreux les autres jours de la semaine.

Cette forme de grève est nouvelle, selon la direction régionale de la SNCF et les représentants syndicaux interrogés par l'AFP. Elle est autorisée par la loi sur le service minimum dans la mesure où les salariés se déclarent grévistes 48h00 avant la date.

Ce système ne peut pourtant expliquer à lui seul la durée inhabituelle d'un conflit dont syndicats et direction se renvoient la responsabilité. Chaque partie semble espérer que la décision de justice relance des négociations au point mort.

En fonction de la décision du tribunal, "je pense que chacun prendra ses responsabilités et que les discussions doivent reprendre. Ca n'a que trop duré", avait déclaré mercredi matin, avant le jugement, Guillaume Pepy, le président de la SNCF.

Le secrétaire général de la CGT-cheminots, Didier Le Reste, a demandé "que s'ouvrent sans plus attendre de nouvelles négociations" avec la direction de la SNCF. La fédération Sud-Rail souhaite qu'elle réponde aux "revendications légitimes des cheminots en grève".

Les 22.000 passagers quotidiens transportés en moyenne par la ligne Nice-Monaco ne sont pas les derniers à espérer un accord. Lundi, une poignée d'entre eux, excédés, a bloqué sur les voies à Nice un train bondé pour réclamer un TER supplémentaire.

(Extrait AFP)

 

A lire aussi : blogs pcf06 et Cannespcf

 

Les communistes cannois qui soutiennent la lutte des conducteurs de TER (voir articles précédents sur le blog cannespcf) restent attentifs à la suite donnée aux négociations entre les grévistes et la SNCF : à l’heure actuelle ces négociations ne semblent pas avancer et se déroulent dans un climat difficile, la SNCF n’ayant pas digéré les conclusions du TGI de Marseille !

La satisfaction des revendications des grévistes passe inéluctablement par la création d’emplois de conducteurs pour assurer les +20% du nouveau cadencement des TER dans les Alpes Maritimes ! La balle est dans le camp de la SNCF !!!

La satisfaction des revendications des grévistes passe inéluctablement par la création d’emplois de conducteurs pour assurer les +20% du nouveau cadencement des TER dans les Alpes Maritimes ! La balle est dans le camp de la SNCF !!!

Publié dans cannespcf

Commenter cet article