Europénnes : Front de gauche et propositions!

Publié le par Section de Cannes

DEBATTONS-EN..........

A
ceux qui penseraient que le Parlement européen est inutile, les débats qui s'y sont déroulés la semaine dernière ont apporté un cinglant démenti. Une majorité de cette assemblée a décidé de libéraliser encore plus le secteur de l'énergie. Le lendemain, elle a voté une mise en cause encore plus grande de la santé et des soins transfrontaliers. Voilà deux droits humains fondamentaux qui sont passés à la moulinette de l'ultralibéralisme, contre les salariés et les usagers. Seul le groupe de la Gauche unitaire européenne, présidé par Francis Wurtz, a voté contre. Ces décisions seront demain déclinées dans nos lois nationales, comme le sont d'ailleurs en ce moment les lois Bachelot, Pécresse, comme l'ont été hier les dispositions contre la Sécurité sociale et les retraites. Élire des députés du Front de gauche le 7 juin, c'est une garantie solide contre de telles décisions néfastes. Et si ce Parlement européen était si inutile, pourquoi le grand patronat européen dépêcherait 10 000 lobbyistes permanents pour faire pression sur les députés européens?

 

Le 7 juin, c'est aussi l'occasion d'attribuer un double carton rouge à M. Sarkozy. Contre sa politique, qui est le prolongement des orientations ultralibérales européennes, et contre les décisions néfastes qu'il a fait prendre durant sa présidence de l'Union européenne. Il ne se dit pas assez ce qu'il a fait adopter: des directives pour allonger le temps de travail et libéraliser encore plus le secteur des transports.

 

Le 7 juin, c'est donc l'occasion de dire « non à ce traité antisocial, antidémocratique, anti-écologiste qu'est le traité de Lisbonne. Celui-ci n'est, en effet, toujours pas adopté. Si les forces qui promeuvent ce traité arrivaient en tête le 7 juin, cela donnerait un formidable tremplin au président de la République pour le faire passer en force, le faire appliquer et renforcer encore sa politique de droite. De ce point de vue, les électrices et les électeurs socialistes, écologistes, progressistes, altermondialistes qui aspirent sincèrement à une Europe sociale et solidaire ne peuvent le dire qu'en utilisant le vote Front de gauche. En effet, la direction du Parti socialiste, avec le Parti socialiste européen, continue d'approuver ce traité. Ils souhaitent la victoire de la gauche à la prochaine prési- dentielle. Mais que ferions-nous si, en permanence, un président de la République socialiste devait nous répondre: je ne peux pas satisfaire vos demandes parce que le traité de Lisbonne me l'interdit. 
 

Le 7 juin, c'est aussi le jour où on réclame le SMIC à 1 600 euros et l'instauration d'un SMIC européen équivalent à 60 % des salaires moyens en Europe, un dispositif de blocage des licenciements et la mise en place d'un processus permettant une sécurité sociale professionnelle du travail, de l'emploi et de la formation, l'amélioration de la protection sociale et le retour à la retraite à 60 ans; où on refuse les privatisations, notamment de La Poste, et où, au contraire, on réclame le développement et la modernisation des services publics.

 

Enfin. le 7 juin est un enjeu pour peser en faveur d'une gauche qui soit véritablement de gauche, pour offrir d'autres choix au peuple en donnant du pouvoir aux salariés dans les entreprises et dans la cité, en ayant le courage de s'attaquer à la loi de l'argent roi pour les salaires, l’emploi, la formation, un nouvel horizon pour la jeunesse et un nouveau projet européen et mondial pour une humanité écologique.

Publié dans cannespcf

Commenter cet article