Capitalisme et impôts...made in Sarkosy!

Publié le par Section de Cannes

Les députés prépareraient pour la rentrée avec l'aval du gouvernement un plan de réduction des baisses d'impôts dans le cadre du futur budget 2010. Deux pistes seraient à l'étude.

impôts feuille de déclarations .


Selon le Journal du Dimanche, les députés préparent pour la rentrée avec l'aval du gouvernement un plan non pas de hausse d'impôts mais de réduction des baisses d'impôts dans le cadre du futur budget 2010.


Deux pistes seraient à l'étude : soit une baisse de 10% des abattement actuellement consentis ce qui ferait ainsi passer celui pour un emploi à domicile de 50% à 45%, soit une franchise réduite (1% par exemple) sur l'ensemble des réductions d'impôts accordés à un ménage.


Certaines réductions vont toutefois être difficile à opérer pour ne pas froisser totalement l'opinion publique, que ce soit les dons faits aux oeuvres caritatives au nom du fameux amendement Coluche - mais plafonnées - ou le quotient familial.


Ce projet du gouvernement et des députés va devoir aussi recevoir l'aval de Nicolas Sarkozy qui avait promis de ne pas être le Président des hausses d'impôts mais connaît aussi l'état désastreux des finances publiques. Le bras de fer se dessine également avec tous les lobbies dont l'activité est dopée par ces avantages fiscaux, les fameuses "niches fiscales" sur la sellette depuis plusieurs années sans que personne n'ait trouvé la solution efficace pour régler le problème, et qui vont sa battre bec et ongle en cherchant le soutien de plusieurs parlementaires.


Mais les Français sont prévenus : la feuille d'impôt risque de s'alourdir dans les prochains mois.

La Tribune du 11/08/09


Les grandes fortunes  vous remercient, M. Sarkosy : vous ne touchez pas à l'ISF,"...personne n'ayant trouvé la solution efficace pour régler le problème..." Curieux, non? Etonnant, alors que vous avez trouvé la solution pour les alléger de plusieurs dizaines de millions d'euros! Suffit de faire l'inverse...simple, non?
Une autre suggestion : exiger le remboursement des milliards d'euros distribués généreusement au secteur automobile et aux banques, comme BNPParibas, qui engrangent des profits avec l'argent des contribuables.
Allez, encore une suggestion...pour la route : rétablissez la taxe professionnelle!

Vous voyez M. Sarkosy, il y a plein de possibilités pour remplir les caisses soit disant vides de l'Etat  et des collectivité territoriales.

Et puis n'oubliez jamais que la relance économique et l'emploi passent par plus de pouvoir d'achat pour les français. Vos mesures prévisionnelles vont dans le sens opposé!





 






Publié dans cannespcf

Commenter cet article