De la carte verte...à la carte bleue!

Publié le par Section de Cannes

Forfait hospitalier : Sept jours à l’hôpital pour 140 euros ?

Sécurité sociale . Selon le Journal du dimanche, le gouvernement envisage une hausse de 25 % du forfait hospitalier.


Le gouvernement pourrait augmenter de
25 % le forfait hospitalier et dérembourser certains médicaments, pour renflouer l’assurance maladie à hauteur de 400 millions d’euros. C’est ce que révèle le Journal du dimanche. Le ministre du Travail Xavier Darcos a confirmé l’information dimanche, affirmant que le gouvernement est « obligé de faire cet ajustement ». Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2010 doit être présenté en octobre au Parlement.

Si cette « hausse historique » est validée, le forfait hospitalier passerait de 16 à 20 euros par jour. Créé en 1983, il s’agit d’un remboursement des frais d’hébergement à l’hôpital. La somme est censée correspondre à ce que les patients auraient dépensé pour se nourrir s’ils étaient restés chez eux. « Mais de nombreux Français ne disposent pas de 20 euros par jour pour manger », souligne Gérard Raymond, président de l’Association française des diabétiques. Par ailleurs, le gouvernement envisage la diminution du niveau de remboursement des produits « à prescription médicale facultative », remboursés à 35 % lorsqu’ils sont prescrits sur ordonnance et disponibles en pharmacie à plein tarif, comme les antidouleurs (paracétamol ou aspirine). Ces mesures pourraient s’ajouter au plan de rigueur de 2 milliards d’euros présenté cet été par l’assurance maladie, sur lequel le gouvernement doit se prononcer prochainement.

Ces annonces interviennent alors que le régime général de la Sécurité sociale (retraites, accidents du travail, santé, famille) s’apprête à enregistrer un déficit record de 20 milliards d’euros pour cette année, dont 10 milliards pour la seule assurance maladie. Pour 2010, il pourrait s’élever à 30 milliards d’euros. Les caisses s’assèchent avec la forte hausse du chômage (9,1 % en métropole) et la faible progression des salaires. Pour le gouvernement, près de la moitié du trou de la Sécu est ainsi directement imputable à la crise.

(huma du 8/09/09)

D'autres mesures sont possibles pour financer la Sécu. Deux d'entres elles sont mises en avant par la cour descomptes :
- 47 milliards d'euros annuels, c'est le montant des exonérations diverses accordées aux entreprises...qui ne servent en rien à l'emploi (voir les chiffres des suppressions massives d'emplois entre mi 2008 et mi 2009). Revoyons les conditions d'application...et on fera rentrer de l'argent pour financer, entre autre, la Sécu!
- Les revenus financiers doivent également contribuer à résorber une grosse partie du déficit de la Sécu!
D'après la sénatrice communiste, Jacqueline Fraysse, ces deux mesures permettraient de faire rentrer 10 milliards d'euros dans les caisses de la Sécu!
 Elle propose également modifier l'assiette des cotisations, dans les entreprises, pour qu'une partie des dividendes versés aux actionnaires aillent vers la protection sociale!
Pourquoi ne pas taxer également les revenus de la spéculation?




 

Publié dans cannespcf

Commenter cet article