STP (ex CLBI)

Publié le par Section de Cannes

STP (ex CLBI) : vers une mort programmée ?   

 

 

Une nouvelle fois la situation de STP à Cannes la Bocca doit interpeller les salariés de cette entreprise, les cannoises et les cannois qui ont signés massivement la pétition présentée par les communistes afin de maintenir et développer  l’activité de cette entreprise et donc l’emploi.

 

En Mai-Juin nous nous sommes tous félicités, salariés, cannois, militants et élus communistes, que l’action unitaire ait pu débouché sur le maintien de l’activité avec une volonté de développer le carnet de commandes de cette entreprise. Plus de 300 emplois (sans compter les sous traitants) étaient sauvés.

 

Depuis, l’activité se réduit,les engagements de production n’étant pas tenus par la direction. Une érosion continue a réduit d’une soixantaine de salariés, les effectifs. L’outil de travail n’a pas été adapté aux commandes de la SNCF et de la RATP  : les retards se cumulent !

 

Les difficultés de trésorerie persistent. Les apports financiers des actionnaires, sont quasiment inexistants, ce qui est un comble pour les tenants de l’ultra libéralisme !

 

Le Conseil Régional PACA, au travers de l’élu communiste Gérard Piel, a consenti un prèt de 250000€, à 0%, afin de développer cet outil de travail, de maintenir l’emploi, en permettant la relance de l’activité. Ce prêt sera voté le 10 novembre par l’assemblée régionale. Le Conseil Général (majorité UMP avec ESTROSI), comme l’état n’ont apporté aucun financement.

 

Les contribuables doivent exiger la transparence de l’utilisation de ces fonds publics alloués pour développement de l’activité  et pour le maintien du personnel! Gérard Piel, vice président du Conseil Régional, a demandé une entrevue aux dirigeants de l’entreprise pour faire le point : celle-ci aura lieu le 23 octobre. Il appartient aux salariés, aux élus du personnel de STP d’être vigilants en sachant qu’ils peuvent faire appel à la commission de contrôle du Conseil Régional afin de vérifier la bonne utilisation des fonds publics investis dans l’entreprise.

 

Tous ensemble, restons vigilants et mobilisés pour défendre STP et ses emplois !

 

 

Publié dans cannespcf

Commenter cet article