Ile Sainte Marguerite

Publié le par Section de Cannes

ILE Sainte Marguerite :

 

Chantier naval et patrimoine en dangers

 

 

Depuis le 3 avril 2006, le conseil municipal (à l’exception des trois élus d’opposition) a voté la délibération 19. Celle-ci à pour objet de modifier le PLU , sans le renouvellement des concessions du chantier naval et de l’hôtellerie du masque de fer pour n’en faire qu’une. La restauration de l’hôtel, la transformation de 22 chambres en 6 suites de luxe, la création en lieu et place du chantier naval, d’un jardin méditerranéen et de ses installations d’accompagnement sont conformes à une décision et un projet préfectoral. Ce projet, comme le montre une photo parue dans Nice Matin de cet été  ne prévoit plus de chantier naval !

 

Or cette entreprise :

 

Ø     est un chantier naval de pointe, avec un savoir faire unique sur la côte, de San Rémo à La Ciotat ,

 

Ø     est le seul à pouvoir réparer des bateaux de plus de 20 mètres,

 

Ø     emploie 17 salariés à plein temps et une trentaine en pleine saison, sans compter tous les emplois induits par la sous-traitance locale,

 

Ø     est en voie  d’obtenir sa nouvelle certification ISO (normes européennes de l’environnement). L’attribution de cette norme étant suspendue au renouvellement de la concession…refusée actuellement par le préfet !

 

Les communistes cannois et Claude Meyffret, élu communiste à Cannes, ont alerté la population en distribuant un tract dénonçant ce projet, trac accompagné d’une pétition pour la sauvegarde du chantier et du site de Sainte Marguerite, patrimoine de tous les cannois ! Cette pétition a recueillie, à ce jour, plus de 1300 signatures…

 

Face à ces réactions , Mr Brochand et son équipe, convoquent FR3 sur le chantier pour affirmer : « que la ville est favorable au maintien du chantier naval et projet hôtelier ».

 

Mais les riches bénéficiaires de l’hébergement se réjouiront-ils de l’activité d’un chantier à proximité de leur lieu de villégiature?

 

Le jardin méditerranéen sera-t-il accessible à tous ?

 

Pourrons-nous toujours passer devant l’hôtel pour accéder au Fort Royal ?

 

Le site deviendra-t-il privé ?

 

 

Autant de questions qui restent à éclaircir : nous invitons donc la population cannoise à se manifester en se déplaçant à la mairie lorsque l’Enquète Publique sera lancée afin d’exprimer leur volonté de sauvegarder le patrimoine existant. La pétition doit continuée de s’enrichir de vos signatures :

 

PCF Cannes, 40 rue Jean Gras à cannes la Bocca , le mardi, de 17h à 18h30.

 

 

                                                Section de Cannes du PCF

 

 

 

Publié dans cannespcf

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article