Il y a de l'électricité dans l'air!

Publié le par Section de Cannes

EDF : la flambée des prix au secours des profits du privé


Révélations. Dans une lettre que l’Humanité s’est procurée, François Fillon affirme que le gouvernement veut livrer un quart de la production électrique nationale à la concurrence. Et ainsi provoquer une hausse des prix et fragiliser la sécurité d’approvisionnement.

Tout sur le projet de libéralisation du marché de l’énergie dans l’Humanité de vendredi 22 janvier.


Le gouvernement veut livrer un quart de la production électrique nationale d’EDF aux intérêts privés. C’est ce que révèle une lettre du premier ministre, François Fillon, adressée à la commissaire européenne à la Concurrence, Neelie Kroes, en date du 19 septembre 2009. Dans cette missive que s’est procurée l’Humanité, le chef du gouvernement décrit précisément une nouvelle organisation du marché de l’électricité (Nome). Cette nouvelle étape dans la libéralisation du secteur devrait être franchie avec l’adoption d’une proposition de loi après les élections régionales. Mardi, le ministère de l’Écologie et de l’Énergie annonçait « une consultation » pour élaborer ce texte. Consultation, ou plutôt simulacre de consultation. Outre le courrier de François Fillon, l’Humanité s’est procuré le projet de loi qui confirme que les choix du gouvernement semblent d’ores et déjà arrêtés.

« Cette loi est un hold-up au profit des intérêts privés »
Dans un entretien, le secrétaire général de la CGT énergie, Frédéric Imbrecht, estime que le projet du gouvernement va surenchérir le prix de l’électricité.

Publié dans cannespcf

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article