M. Pébereau (BNPParibas) se sucre!

Publié le par Section de Cannes

photo-journal-1007-_2_.jpgSelon l’AGEFI du 25 mars , Monsieur Pebereau, Président de BNP Paribas et de l’Institut de l’Entreprise a prononcé un discours dans lequel il appelle à « une réforme résolue des retraites » (pas la sienne! ndlr). Inutile de s’interroger sur le sens qu’il donne à cette réforme : allongement de la durée de cotisation, recul de l’âge légal de départ, etc… Ainsi, au lendemain de la journée d’action du 23 mars, Monsieur Pebereau vole à la rescousse du gouvernement.

Le même jour, on apprenait que Monsieur Pebereau a reçu 733 326 euros de salaire fixe, jetons de présence et avantage en nature. Il s’est vu attribuer un bonus de 560 000 euros dont la moitié sera versée en en 2010.

Ajoutons que Monsieur Pebereau touche depuis son 60ème anniversaire sa retraite d’inspecteur des finances et qu’il bénéficiera d’une retraite-chapeau de 900 000 euros annuelle quand il quittera BNP Paribas.

Une telle accumulation de privilèges fait perdre le sens commun à nos dirigeants qui n’ont toujours pas compris que c’est l’insuffisance d’investissement pour la création d’emploi, le développement de qualification et la recherche, en bref, pour la satisfaction des besoins humains, qui est à l’origine de la crise dans laquelle nous sommes plongés et de ses prochains rebondissements si les salariés et les populations laissaient faire.

Oui, Monsieur Pebereau, d’autres solutions existent et la régression sociale n’en est pas une !

Publié dans cannespcf

Commenter cet article