Touchée ...coulée?

Publié le par Section de Cannes

Petite plaisance : touchée…coulée ?

 

Le petit port du Béal (Cannes la Bocca) est fréquenté par des plaisanciers ayant de petits bateaux, voiliers et moteurs. Cette partie du domaine maritime est géré par…l’aéroport de Cannes-Mandelieu. Mais de nouvelles lois (lesquelles ?) n’autoriseraient l’occupation du domaine maritime que d’Avril à Septembre de chaque année et non plus toute l’année comme c’est le cas actuellement. Les appontements et mouillages de ce petit port doivent être retirés après la saison d’exploitation (avril à septembre).

Les plaisanciers ont donc reçu un courrier d’Aéroport de Cannes-Mandelieu pour vider les lieux (d’ici 1 an) et se chercher des places, soit dans un port à sec, soit dans d’autres ports de la région (alors qu’il n’y a pas de place dans les ports de la région !). Dans le même temps il est prévu d’agrandir le port de Cannes (quel budget ?) pour recevoir une vingtaine de très grands yachts !!!

 

Voilà résumé le courrier envoyé à tous les plaisanciers ayant une place dans ce petit port !

 

Quelques mois auparavant (quel hasard !!!), on apprenait, lors d’un conseil municipal cannois présentant le programme d’actions budgétaires de l’année 2009, qu’en face dudit port va s’installer  un hôtel- restaurant de grand luxe, dont le chef étoilé Alain Ducasse (le monégasque) sera le patron. Après vérification, il apparaît qu’effectivement il existe un projet cannois porté par la société Alain Ducasse Entreprise et Vinci Construction France…Ce qui engendrera la démolition de l’ancien couvent…dont le propriétaire reste inconnu des cannois !

 

Quelques interrogations surgissent :

v     Y-a-t-il un rapport entre ces deux évènements ?

v     Il siérait à la haute société ayant les moyens de se payer les services d’Alain Ducasse de venir en yacht au large et de se faire conduire via la mer…et le port du Béal…au restaurant et à l’hôtel…mais les petits plaisanciers font taches dans le décor, alors il faut éloigner ces « gueux ».

v     Le port du Béal, réaménagé, ferait un bon débarcadère pour cette clientèle huppée.

 

Le couple Bernard Brochand / Lisnard prétend que cela créera des emplois….Est-ce pour recaser les 47 licenciements d’Accastillage Bernard de l’entreprise boccassienne ?

 

Qu’en dit Monsieur Brochand, notre député-maire UMP ?

Publié dans cannespcf

Commenter cet article